La Vallée du Jabron

Entre Alpes et Provence,

c’est ainsi que l’on définit la vallée du Jabron. Située à quelques kilomètres au sud de Sisteron, elle s’étend sur 35 kilomètres et sa superficie couvre un territoire de plus de 14000 hectares.

Notre vallée, encore très largement sauvage, se caractérise par de petits reliefs successifs qui s’échelonnent de 460 à 1622 mètres. Parfois étroites, vous serez étonné de voir ses paysages s’ouvrir en larges étendues de prairies,de cultures et de landes, dès lors que vous vous serez éloigné de l’axe principal qui traverse la vallée d’est en ouest.

Zoom

Nos ressources naturelles variées, associées à un riche patrimoine culturel, lui composent une identité forte : c’est encore un lieu privilégié où sont conservées certaines des valeurs traditionnelles de Haute-Provence.

Le Jabron,dont la source nait au col de la Pigière à 968 mètres, en apparence calme, peut montrer, à l’occasion, son caractère impétueux. Mais il reste, la plupart de temps, et notamment en saison estivale, un terrain de jeu et de détente pour les habitants de la vallée et les curieux qui s’y égare.

8 villages

Sous les flancs de la montagne de Lure nos 8 villages s’égrennent sur le parcours du Jabron : Les Omergues, Montfroc, Curel, Chateauneuf-Miravail, Saint-Vincent, Noyers, Valbelle et Bevons. Ensemble, nous formons une communauté de 1463 habitants.

Zoom

Zoom

Une vallée naturelle

Richesse et diversité qualifient la flore de notre vallée, le climat et l’étage végétal favorisant ce phénomène. Nous sommes, en effet, aux portes de la Provence et des contreforts Alpins.

Vous trouverez, en flânant sur les sentiers, les plantes aromatiques méditerranéennes comme le thym, la sarriette, la sauge et le romarin mais aussi les fleurs des montagnes comme le lis martagon, l’Ancolie ou la campanule. Vous aurez aussi, sans doute, l’occasion de croiser de nombreux pieds de lavande.

Parmi les essences vous trouverez entres autres, le chêne, le saule, le hêtre, le peuplier, le cèdre et, plus haut, l’épicéa ou le mélèze. Enfin, au bas du flanc sud de la vallée vous croiserez le chêne vert, le pin d’Alep et l’Olivier.

La faune de la vallée n’est pas en reste. Elle aussi très diversifiée, il serait fastidieux d’en énumérer toutes les espèces. Sachez toutefois que vous aurez peut être la chance d’y croiser un cerf, une vipère d’Orsini, un héron ou un martin-pêcheur.

Le climat

Le climat de la vallée n’est pas homogène mais il présente toutefois une caractéristique continentale, c'est-à-dire froid l’hiver, avec des températures fréquemment inférieures à -10° et très chaud l’été.

L’amplitude des températures minimales et maximales pouvant atteindre occasionnellement 50°.

Selon les années les précipitations sous forme de neige peuvent être abondantes. Ainsi, au cours de l’hiver 2009, la vallée s’est vue recouvrir par plus d’un mètre d’épaisseur en moins de 48 heures.

Magnifique !